« La prothèse cardiaque fonctionne très bien », Philippe Pouletty - 29/02


« La prothèse cardiaque fonctionne très bien », Philippe Pouletty - 29/02

Principales entreprises épaulées par Truffle Capital

Philippe Pouletty (allez sur ce site) a notamment brillé grâce aux résultats de Carmat dans l'univers des cœurs artificiels. Raffermie par le talent d’homme d'affaires du chercheur, l'enseigne est introduite en bourse dès 2010. Conscient des enjeux dans cette branche, Philippe Pouletty subventionne deux centres de recherches prometteurs, Deinobiotics et Biokinesis. À travers ces établissements, Truffle Capital contribue à l'élaboration de nouveaux antibiotiques et de traitements contre le cancer. Le portefeuille de Truffle Capital renferme entre autres l’enseigne Symetis créée courant 2004. La startup crée et distribue des valves aortiques transcatheter. Elle doit être introduite en bourse courant 2017.

Les nombreuses responsabilités extra-professionnelles du chercheur et les titres obtenus dans le domaine

France Biotech rassemble plus de 150 enseignes se concentrant sur la biotechnologie et implantées dans toute la France. L’organisation donne notamment la possibilité de favoriser le dialogue entre les scientifiques et les opérateurs économiques. Philippe Pouletty se trouve être membre de la société française d’immunologie dès 1982. Le chercheur est par ailleurs entré dans la Stanford University Invention Hall of Fame grâce à ses travaux dans l'univers de la biologie moléculaire effectués de 1986 à 1988. À travers de nombreux soutiens, Philippe Pouletty manifeste son investissement personnel en faveur de la recherche scientifique et de la créativité. Entre 2005 et 2010, le médecin s'est entre autres associé au dirigeant de Microsoft en vue de soutenir les sociétés créatives au niveau international.

Accomplissements notables au profit de la recherche

Dès son arrivée dans le milieu de l’entrepreneuriat, Philippe Pouletty a formé une myriade d'entreprises de biotechnologie développant des outils médicaux ainsi que des traitements inédits en Europe et aux USA. Depuis ses recherches à l’université de Stanford, le médecin a breveté une trentaine de découvertes à titre personnel à l'échelle mondiale. Ce médecin se focalisant sur l'immunologie jouit par ailleurs d’une solide popularité auprès de cette institution. Philippe Pouletty a commencé son parcours dans l'univers de la recherche à Stanford dans ses infrastructures de Medical Microbiology. Spécialiste de la biologie moléculaire, l'ancien interne des hôpitaux de Paris a notamment avancé un nouveau modèle d’amplification de gènes.

Formation et débuts du chercheur

Entre 1981 et 1984, Philippe Pouletty a été interne à Paris. Expert en immunologie et en hématologie, il œuvre dans plusieurs hôpitaux situés en région parisienne. De 1986 à 1988, Philippe Pouletty se présente comme un acteur notable du groupe de chercheurs en biologie moléculaire de l’université de Stanford. L'ancien interne sort très vite du lot en raison de son expertise dans ce domaine. L'étudiant sort major du grand cours d’immunologie générale à la fin de l'année scolaire 1984. En effet, il se joint à un programme sur l'immunologie et la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en parallèle de son travail hospitalier.