Il fut un temps où faire des études universitaires était une garantie d'emploi.

Consulter nos articles
Aujourd'hui, il en va autrement. De fait, le nombre de recrutements, demeurant nettement en dessous de celui observé dans les années pré-crise, montre que le marché de l’emploi est très versatile. Une nouvelle plutôt bonne au niveau des cadres est que les embauches retrouvent du dynamisme dans certains secteurs. Si l'on compare la croissance de la banque-assurance et la stagnation de la construction, il semble indiscutable que la situation est complètement différente d'un secteur à l'autre. On le sait, plus on monte dans la hiérarchie de l'entreprise, plus le turn-over des salariés s'amplifie Ce renouvellement rapide est visible Au cours de sa carrière, le cadre est davantage sujet aux mutations que les autres catégories socioprofessionnelles.
Pour beaucoup de cadres, déménager dans une autre ville dans la perspective d'obtenir un meilleur poste, dans leur société ou une autre, n'est pas un problème. Différentes motivations peuvent amener un cadre à intégrer une nouvelle société. Parmi ces raisons, citons le manque de possibilités d'évolution et le désir de changer de domaine d'activité. Quels arguments défendre pour se démarquer lors d'une session de recrutement ? Ses connaissances, cela va de soi, mais également la volonté d'acquérir de nouvelles aptitudes.

Nos articles